De Sierra Cabrera a Mojácar

PEDRO TORRES

Pedro Torres est venu au monde le 1 novembre 1950 dans la ferme de ses grand-parents paternels. L'endroit était connu comme "La Cuesta del Escribano", situé sur le territoire du village de Turre sur le flanc de la Sierra Cabrera dans la province d'Almeria. C'est un endroit d'une beauté singulière, un balcon naturel d'où l'on peut observer un panorama Impressionnant.

Dès son enfance, Pedro réalisait les tâches normales de la ferme. Alors qu'il n'avait encore que sept ans, comme berger, il commença par garder les troupeaux, ce qu'il fit jusqu'à l'âge de onze ans. Ce contact permanent avec la montagne, a contribué largement à l'amour qu'il garde pour la nature et les choses simples de la vie.

C'est parmi une mer de laurier-roses, de ciste, de thym et de brise chargée de senteurs champêtres que Pedro lança au vent ses premiers fandangos avec son oncle pour témoin alors qu'ils étaient occupés au dépiquage du blé. Comme beaucoup d'autres cultivateurs de la région, son père décida de chercher meilleure fortune en s'expatriant en Allemagne. Cela changea sérieusement la vie de Pedro qui venait d'obtenir une bourse d'étude et entra à l'institut de Vera à Almeria où il termina son baccalauréat. Avec le coeur plein d'illusions, il s'en fut à Madrid afin de commencer des études d'ingénieur des Ponts et Chaussées. Études qu'il ne terminera jamais car comme l'on dit : "la Villa y Corte" - la ville et ses plaisirs l'absorberont complètement.

Pour sa chance, il fit connaissance avec la "Peña Fosforito" qui finalement raviva ses inquiétudes flamencas. C'est là que, à l'écoute du guitariste Pedro Lastre, il commença réellement à savourer le Cante et à ressentir ce qu'il avait dans le ventre.
Quand Fosforito l'entendit chanter pour la première fois, il lui dit : "Continue à chanter ainsi car j'aimerai avoir ta voix". Son passage par cette peña l'amena à fréquenter des chanteurs tels que "El Chaquetón de Cádiz" et Carmen Linares entre autres et des guitaristes de la taille de Victor Monje "Serranito".
En 1984, Pedro revint dans sa terre natale pour s'établir dans un coin enchanteur qu'est le merveilleux village de Mojácar, situé au pied de la Sierra Cabrera, à deux pas de son lieu de naissance. De là, le titre de ce travail, "De Sierra Cabrera a Mojácar".

Depuis son retour au pays, il dirige son restaurant "La Cata de Torres", c'est un endroit où l'on respire le flamenco par tous les murs. Très souvent, alors que notre ami élabore un de ses plats exquis, il nous surprend en chantant tout bas "por Solea" qu'il exécute avec son style particulier.

Grâce à sa connaissance de la majeure partie des palos flamencos et à sa manière spéciale de les interpréter, Pedro a amplement contribué à réveiller les amateurs de Flamenco dans cette région. L'administration communale de Mojácar a voulu subventionner ce travail afin de garder traces de son "savoir faire Flamenco".

De Sierra Cabrera a Mojácar nous a été offert par Norberto Torres, tocaor qui accompagne Pedro à la guitare. Ce CD a aussi été offert à la Médiathèque de la Communauté Française où il est disponible pour le public. Nous remercions vivement Norberto pour ce sympathique cadeau. Il faut rappeler que Norberto Torres était en concert avec El Pirri au Théâtre de la Place le 19 septembre 2001 et sera de nouveau avec nous le 30 août au Centre culturel de Chênée.

Ce CD est disponible auprès de l'association au prix de 10 €. On peut en prendre livraison sur rendez-vous au siège de l'association ou lors de nos différentes activités.

Flècheg.gif (215 octets)
Retour au menu général