Huit ans d'activités - Un bilan impressionnant.

Une aventure un peu folle, elle a commencé tranquillement à Liège - Belgique, nous sommes au mois de juin 2000. La création de l'association a pour base l'éternelle polémique autour du Fla-menco et des castagnettes ! Le but est de faire partager avec le plus grand nombre les connais-sances du Flamenco accumulées par votre serviteur depuis 1961 et de remettre le Flamenco à sa place.

L'idée première est d'organiser des réunions (ateliers) afin de faire connaître le flamenco, sur un fond de gastronomie andalouse. La première soirée s'est déroulée le 4 août 2000, en tout il y en a eu 42.

L'importance de disposer d'un outil de communication est évidente. Notre bulletin d'information a vu le jour, le premier est édité en septembre 2000, 49 bulletins suivront, plusieurs milliers d'exem-plaires seront envoyés.
Le site internet "www.eltallerflamenco.be" est né un peu plus tard, il évolue régulièrement et ac-tuellement, il compte plus de 2.000 visiteurs chaque mois. En permanence, il provoque de nom-breuses demandes d'informations et marques d'intérêt pour les activités de l'association, mais aussi pour le flamenco en général. Notamment, de nombreux étudiants et enseignants dans le cadre de leurs études.

Activités

Les activités ont évolué très vite avec des voyages vers le Flamenco, plusieurs stages de danse et de guitare, des buffets, des conférences, des spectacles, des ateliers de cuisine andalouse et gitane, et des cours de danse et de guitare. Il ne faut pas oublier les cours d'Espagnol pour débu-tants et nos tables de conversation et puis, toutes les autres activités directement dérivées du Flamenco.

Le premier atelier a vu le jour le 4 août 2000 dans les locaux de l'association "AGORA" de Liège où 33 personnes venues d'un peu partout bénéficièrent de cette première expérience.
Il faut mentionner qu'un communiqué de presse annonçant l'événement et la naissance de l'asso-ciation avait été envoyé avec une répercussion inattendue. Il faut ici remercier la presse en géné-ral pour avoir fait écho régulièrement de nos activités. Votre serviteur était invité le 15 août 2000 à la RTBF par Gabrielle Stéfansky à la réalisation en direct de son émission "Voisins-Voisines" (meilleure audience du soir) une heure à la radio nationale dédiée entièrement au Flamenco.

Une deuxième expérience était tentée le 8 septembre toujours grâce à l'hospitalité de l'AGORA et encore une fois, c'est une trentaine de personnes qui y assistaient.
De nouveau, le 5 septembre votre serviteur était invité dans l'émission de Gabrielle Stéfansky pour présenter le contenu de ce nouvel atelier.

Et puis, voyant que la mayonnaise prenait il fallait trouver un local capable de nous accueillir de manière stable chaque premier vendredi du mois. C'est à ce moment que le Centre Culturel de Chênée (Liège) nous a ouvert ses portes et que la grande aventure Flamenco a commencé à Liège. Le troisième atelier s'est tenu au Centre Culturel le 6 octobre 2000.

Ce sont 42 ateliers (soupers conférence) qui ont accueilli pratiquement 900 convives autour d'une table de trois plats de cuisine typique arrosée des merveilleux vins d'Andalousie, les Xérès, Man-zanilla et Montilla, servis à la bonne température.
Durant chaque atelier, les participants reçoivent des documents pour former une encyclopédie du Flamenco. Elle couvre l'Histoire des Gitans et du Flamenco, les rythmes, les instruments, les artis-tes et les recettes des repas servis. Quelques photos de ces "ateliers - soupers conférence" sont disponibles sur notre site internet : www.eltallerflamenco.be

Rapidement, cette affaire de Flamenco et de cuisine andalouse a débordé le cadre du but initial.

Activités extérieures

Les premiers buffets extérieurs virent le jour durant les manifestations "Cap sur les Couleurs" le 18 février 2001 au Centre Culturel de Jupille, et "Les Rues du Sud" le 18 mars 2001 au Centre Culturel de Chênée. Ces deux Centres Culturels dans la périphérie de Liège. Deux manifestations très réussies où la qualité de notre cuisine a été unanimement appréciée.

Depuis, d'innombrables occasions se sont présentées pour organiser buffets et soupers divers. Des buffets, nous en avons organisé une bonne dizaine. Depuis le petit souper pour un groupe d'amis jusqu'au banquet d'anniversaire de plus de 90 convives avec trois plats chauds.
Peut-être le plus remarquable et le plus important, le buffet pour le "Gala de Alzheimer Belgique" qui s'est tenu au Château de Karreveld le 23 septembre 2006 où il y avait 200 convives. El Taller Flamenco y présentait trois plats froids et trois plats chauds accompagnés de 50 litres de sa "Sangria de Díos". Avec le Flamenco, la gastronomie andalouse et la cuisine gitane font partie des passions de votre serviteur, il pratique plus d'une centaine de recettes.

À de nombreuses reprises, celui-ci a été invité à présenter sa conférences "Flamenco, la petite histoire du Cante" sur l'histoire des Gitans et du Flamenco. Elles se sont déroulées à Liège et en périphérie ainsi qu'à Bruxelles.

Stages et cours

Dans cette nouvelle ambiance du Flamenco, nous avons mis sur pied des stages. Le premier, le lundi 25 juin 2001 avec La Rubia comme professeur, était dédié uniquement à la danse, il reçu un immense succès. Fort de cette première expérience, plusieurs stages de danse et de guitare ont été organisés les années suivantes en été comme en hiver. Et tout cela encore, suivi d'une petite fête autour de notre traditionnelle paella ou d'une variété de tapas. Les photos disponibles sur notre site internet vous donneront une petite idée de l'importance et de l'ambiance de nos stages. De très nombreuses danseuses et guitaristes y ont participé.

Après cet engouement, nous avons créé en octobre 2002 nos académies de guitare et de danse. Je dois adresser mes plus vifs remerciements à Juan et à Martine pour leur dévouement. Juan qui venait d'Anvers alors chaque samedi pour transmettre ses connaissances de la guitare flamenca. Martine qui venait d'Amsterdam chaque dimanche pour enseigner la danse. Elle quittait son domi-cile très tôt le matin pour rentrer chez elle très tard le soir et cela quand les trains fonctionnaient bien ! Martine et Juan n'ont pas toujours été récompensés pour leurs efforts. Après, sont venus Miguel, María et dernièrement Tamara.
Ce sont plus de 500 personnes qui ont manifesté de l'intérêt pour nos cours de danse et une cen-taine pour nos cours de guitare. Largement plus d'une centaine d'élèves (158) sont passés par nos cours de danse et quelques dizaines (38) ont suivi les cours de guitare. Sur le plan technique, il est indéniable que nous avons vécu une expérience faste et enrichissante mais nous en reste-rons là, tout commentaire étant superflu !

Et puis, les spectacles, ils ont été de trois ordres : les spectacles en salles, les soirées en petit comité dans notre local, ainsi que les célébrations. Il faut souligner que notre association a été la première à organiser à Liège des spectacles de Flamenco.

Les spectacles en salle ont demandé beaucoup d'efforts, mais quel résultat. Ils nécessitent une lourde organisation, une équipe fiable et quelques moyens. Ce sont quelques milliers de person-nes qui ont assisté à ces spectacles. Les artistes sont des grandes figures du Flamenco : Juan Heredia, "El Pirri", "El Kaasty" et sa fille Etana al Cante y al baile, Norberto Torres, tocaor. Tous de Almeria. La Rubia de Jerez al baile, Paco Carmona (hermano de Juan) al toque, Juan Gomez al cante, El Cadu al cajón. Antonio González de Ronda, tocaor, avec l'aide de l'Ambassade d'Es-pagne à Bruxelles. Sofia Yero, malagueña de Bruselas al baile, hija de la balaora Torre de Monti-jo. Manuel de Utrera al Cante. Antonio Segura al toque, Ramón El Chispa al cajón, tous andalous de Belgique.

Quant aux soirées, elles ont aussi rencontré beaucoup de succès, plus facile à gérer, l'ambiance plus intime a toujours été délirante. Elles se sont tenues à "La Casa Nicaragua" pour la première et ensuite, en notre local.
Nos artistes sont venus de nombreuses fois dans la région liégeoise pour des célébrations. Princi-palement pour réaliser des spectacles au cours de mariages et manifestations diverses.

Cours d'Espagnol pour débutants

En 2001, plusieurs membres ont manifesté de l'intérêt pour apprendre l'Espagnol. La méthode qui m'avait permis d'apprendre la langue en 1961 avait été adaptée par des amis dirigeants une école de langue dans la banlieue de Barcelona. Le cours d'Espagnol pour débutant a été lancé, il conti-nue à se donner de manière régulière et aujourd'hui, c'est plus d'une centaine d'élèves qui ont suivi ce cours. Dans le même ordre d'idée, les tables de conversation sont toujours suivies par les amateurs de la langue souhaitant pratiquer et s'améliorer.

Le local

Et enfin le pas en avant, le local.
Effectivement, quelques problèmes contraignaient l'évolution de nos cours de danse et de guitare. L'hospitalité du Centre Culturel de Chênée qu'il faut chaudement saluer ne nous permettait pas de faire évoluer nos activités. Pour nous développer, nous devions trouver un local. Nous l'avons ren-contré, les personnes qui le connaissent vous diront qu'il dégage une profonde odeur de Flamen-co. Ce n'est pas une grange à foin, ce n'est pas une grotte de gitans mais le Duende est dans ses murs.

Il bénéficie d'une situation exceptionnelle, pratiquement devant la nouvelle gare des Guillemins, oeuvre de l'architecte espagnol Calatrava, il n'y a pas de problème de voisinage, nous disposons d'un parking important, et les charges sont modérées.
Ce local, il a fallu l'aménager et l'équiper, plusieurs milliers d'Euros ont été investis grâce à la par-ticipation financière de quelques membres, des cotisations et du produit des activités rémunératri-ces dont les cours d'Espagnol. Je voudrais que ces membres trouvent ici mes plus vifs remercie-ments pour m'avoir suivi et avoir cru en cette volonté de créer à Liège un vrai centre Flamenco.

Toutes les actions diverses de promotion ont permis de constituer un fichier de plus de 3.000 per-sonnes en Belgique. Un jour, elles ont participé ou manifesté de l'intérêt pour l'association..
Aujourd'hui, vous faites partie des 3.000 francophones environ qui ont reçu ce message par mail. Quelques dizaines en prendront connaissance par courrier normal par la poste.

Il ne faut pas oublier la médiathèque qui comporte quelques dizaines des CD les plus représenta-tifs du Flamenco mais aussi un important capital d'images vidéos et de documents divers. L'idée est de constituer dans le Nord un vrai centre Flamenco où seraient réunis le plus grand nombre de documents mis à la disposition du public.
Je passe sur les autres activités nombreuses réalisées ainsi que sur tous les passages sur les antennes de la RTBF et de ROA - 106.2 FM (Radio Ourthe-Amblève).

Remerciements

Je remercie les quelques membres parmi les fidèles pour leur aide. Je remercie aussi quelques institutions pour la confiance qu'elles ont bien voulu nous réserver jusqu'à présent, ainsi que tou-tes les institutions qui ont abrité mes conférences.

Il ne faut pas négliger l'invitation que votre serviteur a reçue de l'Office du Tourisme Espagnol à Bruxelles et de la Oficina de Turismo de Andalucia à Malaga. Il s'agissait de participer en ce début octobre 2002 à un voyage d'étude au coeur du Flamenco le plus pur de la Basse Andalousie. Un souvenir inoubliable et plus de 15 kilos de documents uniques qui sont venus enrichir la média-thèque de l'association.

Depuis, ces documents ont aidé de nombreux étudiants belges et français dans l'élaboration de travaux de fin d'études. Ils avaient choisi le Flamenco comme thème. Ils ont été mis également à la disposition de nombreuses personnes pour la préparation de leur voyage vers Sevilla, Jerez de la Frontera, Cádiz entre autres destinations en Andalousie.
Un point important est à souligner, jusqu'à présent, la vie de l'association s'est déroulée sans le soutien substantiel de subsides et elle a été tenue à bout de bras pratiquement par une seule per-sonne.
En résumé, avec succès nous avons organisé dans ce local, un échantillon de presque toutes les activités que nous souhaitions mener et cela, sans trop de difficultés et avec des moyens très limités.

La suite, y aura-t-il continuité ?

Il reste encore quelques travaux à réaliser pour que le local soit opérationnel toute l'année dans de bonnes conditions. Dans un premier temps, nous parlons d'un montant très raisonnable et de l'aide de quelques volontaires un peu bricoleurs pour effectuer les travaux. Cela nous permettrait d'y assurer plus régulièrement des activités rémunératrices. Le local compte une réception, une salle principale de 11,5 mètres de long sur 6 mètres de large, soit pratiquement 70 M², et trois salles adjacentes de 10 M² chacune. Bien sûr, il comporte des toilettes. Moyennant d'autres amé-nagements, le local offre encore des possibilités de développement. En effet, au dessus de la salle principale il y a possibilité de construire des mezzanines puisque nous avons plus de 6 mè-tres de hauteur sous le toit.

Mais avant cela, il manque quelques personnes pour aider votre serviteur dans cette tâche de poursuivre et de développer la vie de l'association soit : La constitution d'un comité directeur - l'or-ganisation des soupers conférence - des tables d'hôtes - des ateliers de cuisine - l'édition du bulle-tin d'information - la mise à jour du site internet - la promotion des cours d'Espagnol - des tables de conversation - des soirées Flamencas - des conférences. Quelques autres activités restées en réserve ne demandent qu'à se développer.

Enfin, actuellement nous développons une première démarche afin d'obtenir quelques subsides pour terminer les aménagements du local, pour enrichir notre médiathèque avec des CD, des vi-déos, des revues et des livres. Mais aussi, nous aimerions obtenir un peu d'aide pour produire à Liège d'autres spectacles flamencos.

Les activités les plus rémunératrices et au demeurant les plus agréables sont manifestement les soupers conférence, les ateliers de cuisine, les buffets et les stages. Pour son apport à la caisse, il faut retenir les cours d'Espagnol que votre serviteur donne bénévolement.

La publicité sur notre site internet et dans nos bulletins devrait être confiée à une personne sé-rieuse. En quelque sorte, il faut constituer une équipe aimant le Flamenco et soucieuse de voir cette association vivre et progresser dans un bon esprit et en toute convivialité.
Comment :
- En nous rejoignant par votre cotisation de membre 2008-2009, minimum 10 Euros, au compte 001-34 69 916-11 de "El Taller Flamenco". De l'étranger : BIC GEBABEBB - IBAN BE30 013 4699 1611 de "El Taller Flamenco".
- En faisant un don à l'association à ce même compte.
- En subventionnant nos activités.

Je reste à votre entière disposition pour de plus amples informations et vous remercie pour votre bonne attention.

EL TALLER FLAMENCO
André SALMON
Rue Paradis, 82
B-4000 - LIEGE
32-(0)485-30 07 14
info@eltallerflamenco.be