Con trastes

GUALBERTO GARCIA

RICARDO MIÑO

GUALBERTO GARCIA

Gualberto est né à Séville le 3 juillet 1945. Il s'est initié à la musique en participant aux chœurs des Salésiens alors qu'il n'avait que 10 ans. A l'âge de 17 ans, il décide d'abandonner ses études pour former le groupe musical "Los Murciélagos" avec lequel il entre dans le monde du rock en jouant de la guitare.

En 1967, se forme le groupe "Smash" dont il fait partie. Ce groupe deviendra rapidement emblé- matique et pionnier du rock andalou. Il commence à enregistrer des LP et donne des concerts dans toute l'Espagne.
Après la dissolution du groupe Smash, Gualberto part pour les USA où il étudie la musique, il s'initie comme compositeur en écrivant un opéra rock, "Behind the stars" dont la première verra le jour à l'Académie de musique de Brooklyn.
Ensuite, il collabore comme musicien de studio avec le "Good Vibrations Studio" qui lui permet d'entrer en contact avec les meilleurs musiciens de jazz, de rock de folk, etc.. Bientôt, il fera partie du groupe "Yoga Symphony Orcherstra" et s'associe avec Diwan Mothihar, célèbre sitariste hindou ainsi qu'avec Arthur Volh, violoniste, ils se produiront en de nombreux concerts.

En 1974, il décide de revenir en Espagne. Deux musiciens américains l'accompagnent (Arthur Volh et Todd Purcell) pour enregistrer deux disques de sa composition: "A la vida y al dolor", Movie Play, 1975 et "Vericuetos" MP, 1976.
Il est invité en 1976 au premier Festival de Martigues en France comme représentant pour l'Espagne. Il restera en France quelques mois ainsi qu'en Hollande. Il y composera la musique qu'il enregistrera avec des professeurs de l'Orchestre National sous le titre "Otros días".

En 1979, il enregistre un disque qui fusionnera le Cante Jondo avec le sitar "Gualberto y Agujetas".
S'ensuivent une série impressionnante de collaborations avec de nombreux artistes et orchestres, notamment celui de la télévision espagnole. Il compose de nombreuses œuvres qui lui sont commandées par la ville de Séville, théâtres, etc.

A partir de 1988, il s'initie à la musique informatisée en créant son propre studio, ce qui lui permet d'enregistrer de la musique pour le cinéma et pour la télévision.
Son expérience de la musique continuera à s'enrichir quand en 1995, il commencera un nouveau cycle de concerts avec l'interprétation successive de différents instruments comme la guitare, le sitar, le sarod, la guitare électrique et le dilruba.

 RICARDO MIÑO

Ricardo est né il y a une cinquantaine d'années dans le cœur du quartier de Triana, à Séville. Rapidement, il est gagné par la musique flamenca qui l'imprègne de l'ambiance de Triana. A dix ans, il commence déjà à jouer de la guitare. Alors qu'il vient à peine d'avoir 12 ans, il est professionnel, il commence une première tournée avec des artistes comme Marchena, Pastora, Pepe Pinto.

A 14 ans, il s'envole pour le Japon, enrôlé avec le premier groupe qui se déplacera vers l'orient pour y apporter le flamenco.
Depuis, il a accompagné les plus grands artistes du Cante et du Baile comme le maître Antonio Mairena et la danseuse Pepa Montes qui deviendra plus tard sa compagne.

A 17 ans, il effectue une tournée en France avec la danseuse Manuela Vargas, partageant le toque avec Paco de Lucia et Pedrito Sevilla.
En 1969, alors âgé de 19 ans, il repart pour la France dans le spectacle "Bodas gitanas" de Curro Velez au théâtre des Champs Elysées où il jouera en soliste.
En 1971, il obtient à Cordoba le 1er Premio Nacional de Guitarra   - Manolo de Huelva. En 1973, à Paris, il lui est décerné le prix de la meilleure critique musicale au Concours International de Guitare.

Comme musicien, il a collaboré dans une infinité de disques d'artistes du Cante ou de la musique. Comme soliste, il a enregistré quatre disques de concert auprès du prestigieux éditeur suisse "CLAVES".

En 1989, il forme le groupe "Flamenco en Concierto" avec lequel il partira en tournée dans toute l'Espagne

Il faut noter que dans la conception du disque " Con Trastes", interviennent Pepa Montes et le fils des deux artistes, Pedro Ricardo Miño au piano.
On remarquera aussi la participation de Bina J. Mehta dans "Andarrio", le troisième morceau. Bina est Hindoue, docteur en biologie et chanteuse amateur. Actuellement, elle travaille comme chercheuse associée au département de génétique à l'Université de Sevilla. C'est grâce à l'amitié qui la lie à Gualberto qu'elle a bien voulu participer à la réalisation de ce CD.
Une série d'autres grands artistes auront collaboré à sa réalisation dans lequel interviennent des instruments de musiques les plus variés: outre la guitare flamenca et le sitar, il faut dénombrer: le coto, le laud, le surbajar, le sarod, la guitare électrique, le cajón, la batterie, les congas, la basse, le clavier et la flûte.

http://www.pasarela.com

Flècheg.gif (215 octets)
Retour au menu général